Vous êtes ici
Accueil > Spiritualité > PUISSANCE !

PUISSANCE !

Qu’est-ce que la puissance ?
Celle qui me semble la plus proche actuellement pour moi serait : le déploiement de mon être dans son plein potentiel,  la manifestation de ce que je suis en tant qu’être divin dans mon expérience d’être humain.

C’est aussi ma manifestation en tant qu’être libre, dans mon autonomie, ma cohérence avec l’unité, dans l’Amour avec un grand A, dans ma conscience d’être divin dans mon expérience physique. La Puissance par elle-même n’a pas vraiment une direction. C’est comme une sorte d’énergie, qui n’est pas câblée, elle circule librement. C’est un état d’être. Si en tant qu’être humain, je me manifeste dans ma puissance, on pourrait dire que je me manifeste en l’absence de mes peurs, en l’absence de mes blessures…

Cela voudrait dire que, dans ma relation par exemple, j’ose prendre ma place d’homme ou de femme, que j’ose dire STOP ou NON, j’ose dire « je t’aime, mais Non », que j’ose exprimer mes besoins, mes envies, mes préférences, que je sais ce dont j’ai besoin pour moi-même et non pas pour faire plaisir à l’autre.
Mais aussi de laisser l’autre libre et d’affronter ma peur de le perdre, de la perdre, d’accueillir l’opinion de l’autre, d’arriver à entendre l’autre, toujours en lien avec le fait que l’autre me permet d’affronter mes peurs, de me définir en l’absence de celles-ci.
Dans le travail, c’est un peu pareil. Est-ce que j’ose faire ce que j’aime ? Est-ce que j’ose choisir mon métier malgré ce que disent mes parents ? Est-ce que j’ose faire mon métier à ma manière, que j’ai un patron au-dessus de moi ou pas ? Autant de manière d’affronter mes peurs et d’aller dans ma puissance dans le cadre de mon activité professionnelle. La puissance est aussi liée à la capacité de suivre son intention, d’oser suivre son envie, de faire ce que l’on aime vraiment faire professionnellement.
Ma puissance se base sur le fait de savoir ce que je veux et ce que je ne veux pas et que j’ose l’exprimer. Que je sais aussi de mieux en mieux qui je suis et que j’ose le manifester. Ce que les personnes peuvent ressentir face à une personne puissante, c’est sans doute une forme de solidité. Ce que les femmes peuvent sentir quand elles parlent d’un homme puissant, c’est la solidité et aussi sans doute l’énergie qu’elles perçoivent circuler à l’intérieur de lui.
Car si effectivement un des aspects du chemin vers la puissance, le chemin vers l’Amour, vers l’autonomie, vers la liberté, c’est de sortir de la peur et d’oser le manifester, je dirais qu’un autre aspect serait d’apprendre comment se comporter avec l’autre comme avec soi-même.

Il y 3 clés pour toucher sa propre puissance :
1) Affronter sa peur : c’est-à-dire agrandir sa zone de confort jusqu’au moment où cette zone prend la place de toute la Vie, qu’il n’y ait plus rien qui soit étranger, que plus rien qui fait mal.
2) Intégrer l’Unité : considérer l’autre comme soi-même et se comporter avec l’autre comme avec soi-même, comme on aimerait qu’on se comporte avec moi. Comme un Dieu, en quelque sorte.

3) Augmenter et faire monter les énergies : chaque chakra, chaque centre énergétique peut être plus ou moins ouvert. S’il n’est pas ouvert, l’absence d’énergie sur certaines parties du corps peuvent donner des pathologies qui me permettent de décoder l’endroit où je ne suis pas dans ma « divinité »  ou aligné avec mon Soi.
Si effectivement j’affronte mes peurs  et que  je prends ma place à partir du fait que je sais qui je suis, c’est à dire, pure énergie “divine” vivant une expérience humaine, mon premier chakra va s’ouvrir. Et si je sais qui je suis vraiment, il est plus  facile pour moi de m’aimer et d’avoir les actes qui correspondent à l’amour que j’ai pour moi, dans ce cas le deuxième chakra s’ouvrira aussi. Et dans ce cas, si je sais qui je suis et que je m’aime, c’est facile d’être en relation, en lien avec les autres et voici donc le troisième chakra qui s’ouvrira aussi.
Si je suis en relation avec les autres comme je le suis avec moi-même, dans cet état d’acceptation et d’amour avec moi-même, que je peux donner réellement sans attendre quoi que ce soit de retour, dans ce cas le quatrième chakra s’ouvrira aussi car je serais conscient que ce que je donne aux autres, je le donne à moi-même. C’est à ce point précis que l’expression de l’énergie va être créatrice, d’une créativité « divine », donc le cinquième chakra s’ouvrira… Tout ceci me donnera une perception juste et ouvrira ainsi le sixième chakra… puis, ensuite ma connexion au divin est faite et le dernier chakra  s’ouvre aussi.

Cette énergie, au fur et à mesure que j’affronte mes peurs et que je me comporte dans cette cohérence avec l’unité, cette énergie monte et c’est cela que l’on va ressentir au contact d’une personne puissante.
Je pense qu’aujourd’hui, beaucoup de personnes confondent puissance avec pouvoir.
Quelqu’un qui est dans le pouvoir veut quelque chose de l’autre, veut atteindre un objectif. Le Pouvoir est d’utiliser l’énergie qui se libère au fur et à mesure pour alimenter les blessures, pour obtenir ce que l’on veut, pour se rassurer par rapport aux peurs, pour nourrir l’enfant blessé.

La plupart d’entre nous qui pensons être dans une puissance au service de l’être, sommes en fait dans un pouvoir “exotique” où nous recherchons, consciemment  ou inconsciemment à obtenir de l’autre ce que l’on veut par peur.

Une personne qui est  dans sa Puissance dit OUI à la vie, elle lâche prise, elle est dans la Foi, dans la conscience. Pour aller vers sa puissance, elle doit  sortir des blessures, sortir des peurs.

Quelqu’un qui est dans la Puissance et qui est avec les autres pour les guider, se soucie plutôt de l’état d’être de chacun, de l’évolution, de la globalité.
On pourrait dire que la puissance sera la manifestation au fur et à mesure de l’Être qui se réalise à contrario du Pouvoir qui est la manifestation de l’Ego dans sa peur.
Il y a la puissance féminine et il y a la puissance masculine, deux puissances complémentaires. Le défi est d’amener les hommes et les femmes à prendre leur vraie place afin qu’ils puissent tisser leur relation plus simplement et efficacement et vivre une complémentarité permettant de faciliter le chemin vers un monde ayant plus de sens, plus d’harmonie et de fluidité…

Michael Gallasch
Accompagnant, spécialisé dans la relation de couple et la manière dont chaque partenaire y trouve sa place. Il a accompagné beaucoup de couples.  Des hommes et des femmes dans leur quête du bonheur se heurtant à soi-même et à l’autre. Son constat est que la source du « mal de vivre » en couple ou en tant que célibataire vient du manque de connaissance et de conscience concernant soi-même, le sens de la Vie, puis le fonctionnement des lois et des mécanismes universels. + 33 6 62 59 56 44 www.michaelgallasch.com michaelgallaschblog.com
http://www.michaelgallasch.com%20

Laisser un commentaire

Top