POÉSIE – LA SAUTERELLE

Au creux de la colline

habite une sauterelle

elle s’amuse avec une mésange

glissant sur les feuilles des érables

dégustant le sirop

délice sucré

joyeux opéra des lavandes

 

Là où le regard de la sauterelle s’est posé

Un magnifique fleuve se transforme en berceau

L’infini devient un fleuve immense

qui s’écoule sous les passerelles

 

Assise sur un nuage coton ouaté,

La sauterelle et son amie la mésange

assistent au spectacle du ciel :

La traversée des pigeons voyageurs

Migrent vers le Maroc pour s’arrêter à un oasis

vers la chaleur du soleil pour se reposer

en devenant des pachas allongés dans des hamacs

accrochés sur le tronc des palmiers

 

L’été de la sauterelle

se termine en beauté par une croisière

sur un grand voilier rouge

droit devant s’avançant vers l’éternité

sur des vagues de poésie

en limonade.

 

Roselyne Chevrette

Roselyne Chevrette est une auteure surprenante. Sa vivacité d'esprit n'a d'égale que l'étendue de son vocabulaire créatif, cela couplé de la présence du syndrome de Down ou trisomie 21. Amalgame hors du commun, elle ne laisse personne indifférent. Son message touche et percute, sa présence inspire et fait réfléchir. À 39 ans, elle lance son 4e recueil de poésie dont voici un extrait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *