Nos enfants, vont-ils assister à leur propre disparition ?

 

Nos enfants, vont-ils assister à leur propre disparition ?

 

C’est difficile à croire tant que nous n’avons pas regardé la situation de très près, pourtant de nombreux scientifiques, et des plus respectueux considèrent, au vue de notre situation actuelle que nous pourrions commencer à disparaitre, dans le pire des cas dans 25 ans et dans le meilleur des cas dans 100 ans.

Est-ce exagéré de le penser ?

Bien au contraire, lorsque l’on examine de près certains chiffres : 1,1 millions de déchets toxiques sont déversés chaque jour dans les mers et les océans, dans les eaux douces il ne reste déjà plus que 19% de vertébrés et ces 40 dernières années nous en avons éradiqué plus de 60% sur toute la planète. Il ne nous a fallu que 20 ans pour détruire 10% des terres sauvages, c’est l’équivalent d’un tiers de l’Europe, et d’après une études sérieuse, au rythme où se produit cet éradication, dans 83 ans seulement, il n’existera plus une seule parcelle de terre sauvage.

Des scientifiques américains et canadiens estiment que l’extinction définitive de tous les poissons comestibles aura lieu avant 2048 autrement dit dans 31 ans.

Nous n’avons pas besoin d’être scientifique pour comprendre qu’à un tel rythme notre planète sera rendue rapidement insalubre, voir même hostile – d’après les dernières études 9 personnes sur 10 respirent un air trop pollué.

Le plus grave n’est pas la situation, mais ce que nous continuons à faire et qui participe à l’augmentation chaque jour de cette destruction et ces pollutions diverses. Si nous ne comprenons pas dès aujourd’hui que si nous continuons à agir de la même façon nous ne pouvons espérer avoir des résultats différents de ceux que nous avons obtenu jusqu’à aujourd’hui, et que nos enfants vont de fait assister à leur propre extinction.

Malheureusement, malgré des « symptômes » évidents qui se produisent partout dans le monde : augmentation de certaines maladies, morts par pollution de plus en plus nombreuses, tempêtes, ouragan, cyclone, montées des eaux, érosion rapide des rivages etc … nous demeurons dans une ignorance totale de ce qui est en train de se produire et nos modes de consommation au lieu de se modifier pour éviter que cela ne s’aggrave vont exactement à l’opposée d’un changement salutaire.

Il est grand temps d’agir pour renverser la tendance, c’est pourquoi Mouvement Altruiste est né.

Visiter le site de mouvement altruiste : http://mouvement-altruiste.com/

Abonnez-vous pour recevoir d’autre vidéo de Bruno –>
Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *