ENTREVUE AVEC DIANE GAGNON

J’ai découvert Diane Gagnon en tant qu’auteure, conférencière et coach à travers ses nombreuses interviews. Elle porte en elle le partage et la sincérité. Lorsqu’on écoute Diane, nous découvrons une modestie touchante, elle ne fanfaronne pas, elle se pose et elle rayonne avec douceur, apaisant par là-même ses nombreux et fidèles lecteurs et lectrices.

Que défend-elle Diane sinon l’estime de soi pour l’amour de soi, de cet amour inconditionnel qui prédispose à une ouverture au monde, cette prise de conscience qui réchauffe l’âme semblable à l’éveil du papillon qui sort de sa chrysalide et déploie ses ailes à la chaleur caressante des rayons du soleil ?

Nous sommes tous en manque d’amour. Dans une société où la simplicité a disparu, où nous nous engluons dans un Ego qui nous noie dans nos incertitudes, nos doutes et nos peurs, la simple vérité de se dire « je m’aime » paraîtrait presque sacrilège. Il faut souffrir pour être beau, il faut travailler dur pour réussir, faudrait-il donc être sévère avec soi-même pour s’aimer ?

Nous avons besoin de nous nourrir de choses belles, et Diane sait nous les offrir. Elle nous offre les mots pour ouvrir les espaces où germent les idées de notre génie personnel, de ce potentiel d’amour démesuré qui tel un caillou jeté sur la surface lisse de l’eau  créera les cercles dont les ondes toucheront nos proches, des inconnus,  la terre entière et en premier lieu nous-mêmes. Bien loin de cette pensée culpabilisante où penser à soi, c’est être égoïste. L’égoïsme a du bon surtout si c’est pour se faire un bien dont nous faisons bénéficier notre entourage.

La douceur respectueuse et éclairée de Diane fait poindre cet endroit fabuleux d’où jaillit notre propre créativité, l’essence subtile qui révélera  notre extraordinaire aptitude humaine à créer la beauté… et à la reconnaitre.

Diane, c’est un retour à la belle simplicité des choses essentielles posées avec sens, amour et bienveillance.

 

Entrevue avec Diane :

Nathalie Mahè T. : Diane, quel est votre état d’esprit aujourd’hui ?

Diane :  Toute une question ! En général, je me lève le matin en ayant une intention pour la journée qui commence. Aujourd’hui, j’ai émis des intentions de paix et de sérénité. Donc toute la journée, je me consacre à garder vivantes ces intentions afin qu’elles m’habitent, qu’elles habitent chacun de mes gestes et chacune de mes décisions.

Et malgré les défis de la journée, j’ai réussi la majorité du temps à cultiver cette paix et cette sérénité dont j’avais besoin. Demain, mon intention sera peut-être différente, mais je m’y consacrerai toute la journée aussi. Ça rend la Vie plus simple et plus belle !

Qu’est ce qui va a poussé à ce partage quotidien sur votre page Facebook ?

Je cherchais depuis des années à faire une différence concrète chaque jour dans la vie des gens. Mon travail me permettait d’y arriver un à un, mais je voulais toucher plus de gens. Quand j’ai découvert Facebook, un peu sur le tard en 2011, je me suis mise à y écrire une pensée, puis un texte de plus en plus consistant chaque jour.

Je me faisais un point d’honneur, que je maintiens toujours, de publier chaque jour un texte qui touche le cœur des gens, qui reste positif, qui donne des pistes de réflexions, parfois des outils pour accompagner les gens dans leur développement personnel, pour les aider à traverser les difficultés, pour raviver la petite flamme qui vacille en eux. Mon besoin d’aider est comblé par ces partages quotidiens

Quelle est la source de votre inspiration ?

La VIE ! Tout est une source d’inspiration : la nature, les conversations, mon travail, les enfants, les clients, tout ! J’aime observer, j’ai de l’empathie naturelle pour les gens et je ressens facilement leurs émotions, leurs blessures, leur état d’esprit. Je crois aussi que nous sommes tous branchés à la Source d’où émerge toute inspiration.

La plupart du temps, j’écris de manière inspirée, sans contrôler ce que je suis en train d’écrire, en laissant les mots glisser entre mes doigts. J’adore ce processus d’écriture où mon mental intervient peu, sauf pour la correction et les petits détails. J’aime laisser parler l’intuition, le cœur, l’âme : c’est à partir de là que jaillissent les textes qui rejoignent vraiment les gens.

Avez-vous l’impression que l’humanité peut vraiment changer ou faire une prise de conscience rapidement sur cette notion de progression de soi ?

Oh que oui j’y crois ! Je crois que si chacun de nous aspire à faire une différence positive dans la vie d’au moins une personne par jour, le monde pourra changer. Mais tout part de nous, alors nous devons nous changer nous aussi. Nous devons en priorité apprendre à nous aimer, à développer notre estime de soi, à installer la paix dans notre cœur et dans notre esprit. Puis, à partir de là, nous pourrons diffuser plus d’amour et de paix.

Pour ce faire nous devons nous rassembler, nous regrouper et partager le plus possible cet amour que nous portons. Par-dessus tout, nous devons rester au-dessus de la mêlée quand les choses négatives se produisent : avoir de la compassion certes, mais ne pas tomber dans le piège de la haine, de la rancune, sinon, nous répétons les mêmes erreurs que celles de nos ancêtres depuis 4000 ans.

S’aimer et rester dans l’amour quoi qu’il arrive est la plus belle mission que nous puissions choisir. C’est celle que je choisis.

Vous relayez une parole, la prise de conscience qu’il est possible d’avoir une meilleure qualité de vie intérieure : pensez-vous que vous pouvez résonner aussi auprès des jeunes générations, celles qui vont créer, imaginer l’avenir proche ?

Je m’y applique déjà. Je fais beaucoup de coaching auprès des adolescents et des jeunes adultes afin de les aider à faire des choix de vie, de carrière et d’études qui sont en affinités avec ce qu’ils sont vraiment et ce qu’ils portent en eux. Les jeunes sont beaucoup plus éveillés que nous ne l’étions à leur âge. Beaucoup d’entre eux connaissent déjà la méditation, la conscience, la communication authentique. Ce sont les systèmes scolaires qu’il faut mettre à jour. On enseigne de la même façon depuis des dizaines d’années alors que tout a changé autour de nous. Il faut changer le discours dans les écoles, les méthodes d’enseignement, laisser la parole aux jeunes, arrêter de vouloir les formater selon nos standards et les laisser rayonner et penser par eux-mêmes. Enseignons-leur en priorité l’estime de soi, l’affirmation, le respect. C’est la base de tout. Les jeunes ont soif d’authenticité, c’est un bel espoir !


Voir la série Vidéo de Diane Gagnon. 21 cadeaux offert par Diane, extrait de son Livre

« À Moi de Moi, 101 cadeaux à se faire pour développer l’estime de soi »

Nathalie Mahè T.

Life&Corporate Coach certifiée par l’ICI, conceptrice de stages, animatrice sur  radio Clés de Vie, rédactrice du blog Booste ta vie, agis !.
Cherche et étudie toutes les ressources qui permettent de rendre le monde meilleur. Accompagne les personnes vers l’épanouissement de leur identité, leur cheminement personnel et professionnel. Passionnée par la culture et le bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *