Et si la bienveillance au travail faisait du bien!

 

Et si la bienveillance au travail faisait du bien!

On ne se le cachera pas, le monde du travail s’est métamorphosé. Qu’on parle de restructurations, de fusions d’entreprises et de réorganisations administratives, tout cela démonte les mouvements amorcés pour optimiser. Se démarquer dans la masse force à mousser la performance et l’efficacité organisationnelle.  Cela impact aussi sur le style de management, des gestionnaires qui, dans la cohue ont du mal, parfois, à parler sans être agressants.

Le monde du travail est aussi soumis à des guerres intestines, des guerres de clans où les collègues sont prêts à tout pour obtenir la promotion dont ils rêvent.  Les jeux de coudes sont à l’honneur, on rabaisse, on joue le fin stratège afin d’acquérir ce qui est convoité.  Tout cela mine la qualité de vie au travail et entache le respect.

Et si on rendait nos milieux plus humains!  Et si on osait la bienveillance!  Ce serait là une bien belle occasion de créer une ambiance de travail qui nous donne envie d’aller au boulot.

Il n’est pas courant de parler de sentiments, de plaisir, de se sentir tout simplement bien en milieu de travail.  Toutefois c’est une avenue prometteuse puisque la bienveillance et la gentillesse viennent enrichir nos milieux professionnels et ce, au quotidien.

 

Amorçons la discussion sur la bienveillance

La bienveillance se veut un ensemble d’attitudes, de comportements, de pensées et d’émotions positives qui influenceront les milieux de travail pour qu’ils soient propices aux échanges respectueux.  Bien sûr de la gentillesse et de la politesse mais sans toutefois négliger la reconnaissance.  Il est facile de noter les failles, les erreurs mais qu’en est-il de noter les bons coups et les bonnes performances de nos équipes?

C’est pourtant ce qui donnera cet élan pour faire le petit plus qu’un employé n’est pas obligé de faire.  Et qui sait si ce ne sera pas le début d’une idée de génie qui viendra propulser votre entreprise?

La bienveillance se vit aussi dans l’intérêt porté à l’humain. Je ne vous apprendrai rien en vous disant que derrière le masque de l’employé, du collègue, du patron il y a une personne.  Manifester de la reconnaissance c’est aussi d’être à l’écoute de ce que vit l’individu, de ses problèmes, de ses envies, de ses besoins, de ses aspirations même.  Une ouverture dans le respect de chacun c’est un fabuleux cadeau organisationnel.

 

Des impacts plus que positifs

Se sentir écouté et respecté par son gestionnaire est un facteur de protection contre les maladies physiques et psychologiques.  En effet, dans un milieu sain où les relations interpersonnelles sont gratifiantes, les risques de dépression et de burnout sont du même coup diminués.

 

Pour rendre nos entreprises plus bienveillantes

  • Nourrissons des émotions positives;
  • Rassurons nos collègues, nos clients, nos patrons;
  • Félicitons;
  • Encourageons;
  • Écoutons;
  • Inventons des jeux de reconnaissance;
  • Profitons des saisons, des périodes de l’année pour créer des occasions de rassemblement;
  • Soyons présent à l’autre;
  • Aidons;

De bonnes pratiques qui amèneront un vent de solidarité et d’amour dans nos milieux.

 

Pensez à vous abonner pour recevoir les nouveautés :
[wysija_form id= »1″]

 

Publicités

RÉUSSIR EN ENTREPRISE

Se sentir bien pour réussir en entreprise.

Réussir en entreprise n’est pas uniquement  une question de compétences.

L’aspect psychologique et votre façon de considérer le travail importent énormément.

C’est pourquoi des notions comme l’optimisme, la joie de vivre, l’entraide, l’empathie et le bonheur au quotidien favorisent le succès au travail et participent à la prospérité d’une entreprise.

L’optimisme en entreprise

Selon les individus, la réussite au travail prend différents visages : pour certains, ce sera gagner de l’argent, avoir une certaine notoriété, avoir des biens personnels de valeur, satisfaire les besoins de sa famille.

Chacun a sa conception de la réussite en entreprise, en rapport direct avec ses valeurs, son éducation, le milieu dans lequel il évolue.

Mais s’il y a un point sur lequel tout le monde est d’accord, c’est la notion de bien-être au travail.

C’est comme si vous alignez votre moi profond, vos convictions, vos valeurs, vos actes et la ligne directrice de l’entreprise.

Oui, je l’affirme d’ores et déjà, il est possible d’être heureux et de se sentir bien en entreprise.

C’est d’ailleurs grâce à cet état d’esprit que vous développerez tous vos talents et que vous obtiendrez de meilleurs résultats.

Relation entre optimisme et réussite

Dans le milieu du travail plus particulièrement, être optimiste n’est pas toujours et tous les jours facile car cela demande de gérer nos peurs, notre moi intérieur, nos échecs, nos expériences et nos doutes.

Même si notre capacité à être heureux est conditionnée à hauteur de 50% par nos gènes, les aléas de la vie professionnelle (et personnelle) participent pour 30 à 40% sur ce que nous vivons.

Mais, une chose est sûre, tout le monde a les cartes en main pour être heureux, pour être optimiste et réussir, encore faut-il pouvoir poser un regard bienveillant sur la vie, sur son travail et sur les personnes avec nous évoluons.

Pour réussir et obtenir des résultats dans votre travail, vous devez apprendre à mener à bien vos projets tout en éprouvant du plaisir en les exécutant.

Il n’y a pas besoin de vous battre, il suffit de formuler ce que vous désirez pour que votre cerveau mette toutes ses capacités pour vous aider à obtenir ce que vous voulez.

En résumé, avoir une vision optimiste dans votre travail, avoir des objectifs réalisables et les concrétiser pas à pas tout en profitant du moment présent est la meilleure chose pour réussir.

Pourquoi les optimistes réussissent ?

Cela tient en un principe simple : ils ont confiance en eux.

Même après un échec, les optimistes savent qu’il faut se relever et avancer.

Des problèmes surviennent tous les jours et c’est la confiance en soi qui sera le véritable moteur pour appréhender els échecs, les hauts et les bas et transformer tout ceci en succès

Avoir de petits projets ou de petites attentes ne vous mènera rarement à la réussite et à l’épanouissement.

Avec la confiance en soi, vous allez être capable de vous attaquer à des sujets plus importants, à voir les choses en grand.

En étant optimiste, vous rayonnez et inspirez les autres, vous leur donnez envie de vous faire confiance, de faire toujours plus, de déployer davantage d’énergie dans chaque action.

Apprenez dès à présent à avoir confiance en vous, à croire en vos capacités, apprenez à voir le verre à moitié plein.

En projetant du positif autour du vous, vous recevrez du positif, c’est inévitable.

Et le succès et la réussite seront au rendez-vous, croyez-moi !

COHÉSION EN ENTREPRISE

La motivation de chaque membre d’une équipe représente un enjeu crucial. Et oui, il est contreproductif d’imaginer que le bien-être au travail n’est pas primordial.

Pourquoi développer et nourrir la cohésion de son équipe ?

La motivation de chaque membre d’une équipe représente un enjeu crucial. Et oui, il est contreproductif d’imaginer que le bien-être au travail n’est pas primordial.

L’appartenance, la reconnaissance, font partie des besoins fondamentaux de l’individu. En répondant à ces besoins, le dirigeant s’assure de voir évoluer, en effet, une équipe motivée et impliquée, et donc plus performante et productive.

Alors qu’il est naturel que des tensions naissent au sein d’un groupe, l’équipe, quant à elle, est dirigée par une personne qui doit pouvoir lui donner les clés d’une communication et cohésion positives.

L’EQUIPE est composée d’individus uniques, poussés par des aspirations variées. Leurs talents, comportements, fonctionnements, expériences sont à la fois différents et potentiellement complémentaires.

Ainsi, afin d’exploiter les synergies, le chef d’équipe doit s’assurer que chacun est impliqué dans un objectif commun, partagé et accepté par tous. A défaut, nous parlerons de groupe et non pas d’équipe.

Il n’est plus à prouver que la cohésion d’équipe est l’une des clés d’optimisation des potentiels, de la créativité, de l’enthousiasme, et des performances. Effectivement, elle permet l’exploitation et le développement de la créativité, de l’engagement de chacun. Ainsi, les stratégies d’organisation s’en trouvent facilitées, et le climat de confiance et de réciprocité permettra l’atteinte de meilleurs résultats.

En outre, enrichir les échanges, renforcer la solidarité, la confiance mutuelle, le sentiment d’appartenance, sont autant de bénéfices que permettent la cohésion.

Comment créer et/ou développer la cohésion d’équipe ?

Voici quelques pistes que je vous suggère d’explorer :

COMMUNIQUER – CO CONSTRUIRE

Le manager qui fait circuler l’information rapidement, à chacun des membres de son équipe, s’assure d’éviter nombre de problèmes d’organisation. Il nourrit également le besoin d’appartenance de chacun.

Il se rendra disponible et installera un vrai climat de confiance propice aux échanges constructifs. Il pourra ainsi gérer les conflits avec plus de réactivité et veillera à ne pas laisser s’installer le négatif, les tensions ou incompréhensions.

Enfin, il s’assurera que les règles, objectifs, valeurs de l’entreprise et consignes sont clairs, bien définis et compris par tous.

PRENDRE EN COMPTE L’INDIVIDU

Un salarié ayant des objectifs clairs en lien avec ses compétences, ambitions, atouts et capacités, donnera le meilleur de lui-même, dans son propre intérêt et celui de l’équipe.

Afin que chacun se sente utile, et donc s’implique sainement, le chef d’équipe doit distribuer des responsabilités.

Chaque nouvel arrivant doit pouvoir être accueilli, intégré, pour souder l’équipe. Valorisez donc le soutien et l’entraide.

MISER SUR LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL

Chaque membre d’une équipe a besoin d’équité. Exit le favoritisme, contre-productif.

Accorder régulièrement des temps d’échanges, des moments de cohésion, des occasions de se former, d’apprendre,  représente un levier de management efficace .

Le Team Building permet, à travers par exemple des activité extra-professionnelles, de (re)créer une identité d’équipe. En permettant la prise de conscience des forces de chacun, la mise en place de plans d’action pertinents et adaptés, la définition d’un objectif commun et la planification d’un suivi, le manager s’assure, encore une fois, de l’implication de tous dans l’intérêt de tous.