3 CLÉS POUR UN COUCHER DU SOIR FACILE

Tout parent connait ce passage obligé et parfois délicat du coucher du soir pour nos enfants, de la mise au lit jusqu’à l’extinction des feux. 

Les enfants, des plus jeunes à ceux des années collège n’aiment pas aller spontanément au lit. Alors comment faire pour amorcer calmement cet instant particulier de la journée ?

Ce qui est facilitant, c’est de déterminer l’heure du coucher et de s’y tenir avec cohérence tous les jours. A partir de quelle heure éteindrez-vous la lumière, cela vous permettra d’organiser votre temps une demi-heure avant l’extinction de la lumière.

Clé 1 – un coucher se prépare

30 minutes environ sont nécessaires pour éloigner l’excitation de la journée et amener les jeunes esprits au calme.

Clé 2 – les rituels

Petits :

Créer des petits rituels agréables qui leur permettent d’accepter que la journée est finie : berceuse, lecture d’une histoire. L’important est de pouvoir faire une transition douce et calme pour amorcer le sommeil.

Collégiens :

Pour les collégiens : hélas les connexions internet tablette, smartphone, jeux vidéos perturbent le calme nécessaire pour une nuit profonde et réparatrice. Ils ne sont d’autant pas aidés par le chamboulement hormonal de l’adolescence qui perturbe le train du sommeil.

Soyez ferme, retirez absolument tout objet connecté. Puis comme pour les plus jeunes, organisez-vous pour faire de cette heure de la journée un moment d’échange : sur ses lectures, sur les films,  vidéos ou « youtuber » que votre ado adore, ses musiques ou artistes musicaux qu’il préfère. Sans jugement, juste à l’écoute. Et puis comme c’est un échange, faites lui passer par petites touches ce qui résonne en vous aussi.

Cela peut être un moment privilégié et naturel pour maintenir une communication importante avec votre ado.

Clé 3 – rassurer

Petits :

Les jeunes enfants ont peur du noir et peuvent être angoissés par la séparation avec leurs parents. Prendre du temps avec eux est rassurant.

Collégiens :

Les ados peuvent ressasser une journée qui ne s’est pas bien passé et passer en boucle ce qu’ils auraient dû faire ou répondre à telle situation vécue.

Pouvoir en parler peut aider le jeune à évacuer ces sources mentales de stress et de débattre ensemble. Votre enfant apprendra ainsi à relativiser ou à comprendre l’émotion qui le traverse. Une lecture très aidante :

Les 4 accords Toltèques à lire patiemment et absolument

  • Que votre parole soit impeccable
  • Ne réagissez pas de façon personnelle
  • Ne faites aucune supposition
  • Faites toujours de votre mieux

Puis toujours terminer sur une note positive en évoquant un bon moment de la journée.

Votre présence lui donnera l’impression que vous portez attention à lui, qu’il est important, aux moins aux yeux de ses parents.

COMMENT LES INCITER AU CALME QUAND L’ENVIE N’Y EST PAS ?

CLÉ 1 – LES CÂLINS DE BONNE NUIT

Les scientifiques et chercheurs ont prouvé que le contact physique est essentiel à un bon moral et de bonnes émotions. Les témoignages d’affection physique sont d’autant plus importants à cette heure spéciale de la soirée.

La tendresse (câlins, les caresses et les bisous de bonne nuit) doit accompagner la mise au lit. (Parfois les mamans ou les papas brossent les cheveux de leur enfant, leur font un petit massage des pieds ou leur frottent le dos. D’autres écrivent « J-e t-’-a-i-m-e ! » et « F-a-i-s d-e b-e-a-u-x r-ê-v-e-s » sur le dos de leur enfant. Écrire des lettres tout en douceur peut les aider à s’endormir.)

S’il est important de détendre l’enfant par des petits rituels cohérents et charmants, la place de la relation émotionnelle l’est tout autant.

L’objectif sera donc que l’heure du coucher se passe en douceur et soit un instant de vie dont ils se réjouissent. Les enfants et ados dormiront bien et se réveilleront de bonne humeur le lendemain matin.

CLÉ 2 – LE TEMPS DES HISTOIRES ET DE MUSIQUE DOUCE

La lecture aide au temps de transition.

On peut laisser l’enfant choisir un de ses livres préférés, on peut inventer une histoire avec lui. On peut choisir ensemble aussi une musique, c’est l’occasion d’écouter les chefs d’œuvre de la musique classique ou de jolies berceuses en musique du monde. Apprendre à associer la culture à un moment de plaisir.

CLÉ 3 – LES TROIS VŒUX

La lumière tamisée, on peut demander aux enfants de faire trois vœux : un pour eux et les deux autres vœux pour d’autres personnes.

Cela leur permet de penser aux personnes qu’ils aiment.

Ce qui est intéressant, c’est d’amener l’enfant à formuler des vœux qui ne se rapportent pas uniquement à leur désir de posséder des choses matérielles, mais aussi qui concernent des événements qui rendront leur vie meilleure. (avoir un nouvel ami, aller au jardiner ou pêcher avec ses grands-parents …)

CLÉ 4 – LE PASSAGE À LA SALLE DE BAINS

Une petite douche ou un petit bain permettra de détendre le corps de manière naturelle. Et le brossage des dents est un passage obligé, surtout après avoir mangé.

C’est à partir de ce temps de toilette, ou l’enfant se centre sur son corps, que vous pouvez aussi adapter votre gestuelle, revenir vous-même à plus de calme en parlant moins fort et en ayant des geste plus doux, plus lents.

Votre calme est transmissible, l’enfant capte et l’ambiance du coucher n’en sera que plus paisible.

Idem avec votre ado. Il fera sa toilette tout seul, ceci étant dit il appréciera inconsciemment votre maitrise et votre calme.

Nathalie Mahè T.

Life&Corporate Coach certifiée par l'ICI, conceptrice de stages, animatrice sur  radio Clés de Vie, rédactrice du blog Booste ta vie, agis !. Cherche et étudie toutes les ressources qui permettent de rendre le monde meilleur. Accompagne les personnes vers l'épanouissement de leur identité, leur cheminement personnel et professionnel. Passionnée par la culture et le bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *